AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Actualités en tous genres....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Jeu 20 Déc - 15:14




THE MOSCOW TIMES
Les tensions entre Londres et Moscou touchent le grand art
Les autorités russes menacent d'annuler une importante exposition de peintures russes et françaises qui devait avoir lieu à Londres en janvier. Motif officiel : elles craignent que des particuliers ne réclament certains tableaux, saisis par les communistes en 1917 et que la Russie envisageait de prêter. Motif officieux : les relations entre Londres et Moscou sont très tendues, depuis novembre 2006 et l'assassinat au Royaume-Uni d'un ancien agent russe passé dans l'opposition, Alexandre Litvinenko. Moscou doit officialiser ce 20 décembre sa décision.



AL-QUDS AL-ARABI
Le gouverneur du Kurdistan irakien boude Condoleezza Rice
Pour marquer sa désapprobation vis-à-vis du soutien américain à la Turquie, le dirigeant de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a annulé, le mercredi 19 décembre, une rencontre prévue à Bagdad avec la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, rapporte le quotidien panarabe. Cette dernière venait d'effectuer une courte visite dans cette région du nord de l'Irak, au moment même où l'armée turque lançait une opération terrestre contre des séparatistes kurdes.



TIME
Un magazine américain désigne Poutine comme personnalité de l'année
"Sa dernière année à la présidence de la Russie est la plus réussie à ce jour. Sur le plan intérieur, il a assuré son avenir politique. Sur le plan extérieur, il a élargi son influence - pas toujours bienveillante - sur les affaires internationales." Le magazine américain justifie sa décision de désigner Vladimir Poutine comme "personnalité de l'année 2007". Selon lui, le président russe a ramené son pays sur le devant de la scène, un temps éclipsé par l'essor de la Chine, la guerre en Irak ou le débat sur le réchauffement climatique.



THE NEW VISION
Le nord de l'Ouganda est menacé par la famine
Onze régions, soit 1,5 million de personnes, sont concernées par la famine qui menace le nord de l'Ouganda. Avec l'insécurtié qui y règne, les pluies torentielles, les terribles inondations de l'été 2007, la sécheresse qui s'installe et qui est prévue pour durer, les paysans ne peuvent plus cultiver leurs terres. Le manque de nourriture se fait sentir sur les marchés. La situation est d'autant plus tendue que le gouvernement a privatisé les silos et les entrepôts, faisant grimper les prix des produits alimentaires.



THE AGE
Canberra place sous surveillance les baleiniers japonais
"Au risque de provoquer des tensions avec Tokyo", le gouvernement australien a décidé d'envoyer un brise-glace et un avion dans l'Antarctique pour surveiller l'activité des baleiniers japonais. Il espère réunir la preuve que ceux-ci se livrent non pas à une pêche scientifique, comme l'affirment les autorités japonaises, mais à un "massacre de baleines". Objectif final : "organiser une coalition de nations pour faire campagne contre cette pratique", précise le journal australien. Jusqu'à présent, Tokyo a toujours résisté aux pressions.



THE NEWS
Un peintre très célèbre a été assassiné au Pakistan
Le monde de l'art pakistanais est sous le choc, le célèbre peintre Ismaïl Gulgee, âgé de 75 ans, a été trouvé mort étranglé, ainsi que sa femme et une domestique, à son domicile de Karachi le 19 décembre. Gulgee, figure marquante de la peinture pakistanaise, trouvait son inspiration à la fois dans la calligraphie arabe coranique et dans la peinture abstraite américaine de Jackson Pollock. Il était aussi connu pour ses portraits de la famille royale afghane réalisés dans les années 1950.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora blue
Animatrice de section
Animatrice de section
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11526
Age : 36
Localisation : Pas de Calais
Pays : France
Emploi : éducatrice
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Jeu 20 Déc - 18:48

Des nouvelles diverses , le pire c'est l' ouganda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Jeu 20 Déc - 19:00

Un pays africain de plus dans la famine... Quand j'étais gamine, mes parents me parlaient de l'Ethiopie... Après, ça a été la Somalie.... Ensuite, le Darfour.... L'Ouganda....

Tout ça, dans l'indifférence des pays riches qui ne savent plus quoi faire de leur fric...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Ven 21 Déc - 13:28




ASHARQ AL-AWSAT
Le Hamas utilise des missiles antiaériens
Jeudi 20 décembre, les Brigades Izz el-Din al-Qassam, branche armée du Hamas, ont utilisé pour la première fois des missiles antiaériens contre des hélicoptères israéliens qui survolaient la bande de Gaza pendant une incursion de Tsahal, rapporte le quotidien saoudien. Incursions et raids israéliens alternent avec les tirs de roquettes lancés depuis le territoire palestinien sur la ville de Sdérot, dans le sud d'Israël.



THE NEWS
Un attentat-suicide fait au moins 40 morts au Pakistan
Un kamikaze s'est fait exploser dans la mosquée d'un village près de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, le 21 décembre. Au moins 40 personnes ont été tuées, en pleine fête musulmane de l'Aïd. L'attentat visait un proche du président Musharraf, l'ancien ministre de l'Intérieur Aftab Sherpao, qui se trouvait dans la mosquée au moment de l'explosion. Il en est ressorti indemne. Particulièrement intransigeant à l'égard des combattants islamistes, il vient d'être pris pour cible pour la deuxième fois en en huit mois.



LA VANGUARDIA
Les trois grands du sud de l'Europe scellent leur alliance
Réunis à Rome le 20 décembre, José Luis Zapatero, Romano Prodi et Nicolas Sarkozy ont décidé de lancer une politique méditerranéenne commune. Le Premier ministre espagnol, le chef du gouvernement italien et le président français ont lancé un "Appel de Rome pour l'Union de la Méditerranée". Objectif affiché : réunir les pays riverains lors d'un sommet en juillet à Paris. "La Méditerranée, creuset de culture et de civilisation, doit reprendre son rôle de zone de paix, de prospérité, de tolérance", ont-ils expliqué.



LOS ANGELES TIMES
Pour réduire ses émissions de CO2, la Californie ira en justice
Le 20 décembre, le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, a annoncé qu'il comptait porter plainte contre le gouvernement fédéral. Il dénonce la décision prise par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) : le 19 décembre, elle a refusé d'accorder une exemption à la Californie, qui permettrait à l'Etat de contraindre les constructeurs automobiles à réduire de 25 % les émissions de dioxyde de carbone sur les véhicules commercialisés à partir de 2009.



LA STAMPA
"Nicolas Sarkozy fait la conquête du pape"
Reçu pour la première fois au Vatican le 20 décembre, le président français Nicolas Sarkozy a utilisé "des expressions très chaleureuses" pour amadouer le souverain pontife. "Les racines de la France sont chrétiennes", a-t-il déclaré avant de prôner "l'avènement d'une laïcité positive qui, tout en veillant à la liberté de pensée, à celle de croire ou de ne pas croire, considère que les religions sont plutôt un atout". Entre autres sujets, M. Sarkozy a abordé avec Benoît XVI la situation au Liban.

La nouvelle la plus originale, je trouve, dans le lot, c'est celle de Schwarzy mettant aux tribunaux l'Etat Fédéral, donc le gouvernement de Bush dont il était si copain avec lui, il n'y a pas si longtemps !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Ven 21 Déc - 13:30

Zut, mon quotidien me dit qu'ils seront en congés jusqu'au 2 janvier.... pffff.... à quoi ça sert de s'abonner à l'année si on peut pas être assuré d'avoir des nouvelles toute l'année, hein ?!
j'vous jure...
bon, les nouvelles se trouveront bien ailleurs !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Ven 28 Déc - 19:44









BENAZIR BHUTTO • Elle avait rendez-vous avec la mort
L'assassinat de l'ancien Premier ministre était écrit dans les lignes de son programme politique réformiste et inacceptable pour les puissants du Pakistan, souligne le quotidien panarabe Al-Hayat.







AFP
Il n'est pas étonnant que Benazir Bhutto ait été assassinée. Ce qui aurait été étonnant, c'est qu'elle reste en vie. Elle se savait traquée par un kamikaze. Elle savait qu'on guettait une occasion pour exécuter la sentence de mort prononcée à son encontre. Dès son arrivée à l'aéroport, au moment de son retour d'exil, le 18 octobre dernier, elle pouvait craindre d'être accueillie par son assassin. Il lui avait laissé quelques heures de répit, jusqu'à ce qu'elle rencontre la foule à Karachi. En essayant d'abattre sa proie au milieu d'un défilé populaire, il a provoqué une marée de sang [139 morts] mais a échoué devant le blindage de son véhicule. Or ce rendez-vous avec la mort n'a été que repoussé.

Elle aurait difficilement pu rester en vie jusqu'aux élections législatives du 8 janvier. Elle aurait difficilement pu poursuivre son chemin pour franchir le seuil du Parlement ou celui du palais du Premier ministre. Cette femme était une trop grande figure pour que ses adversaires puissent la supporter. Son programme était suicidaire. Elle demandait aux généraux de retourner dans leurs casernes alors qu'ils avaient pris goût à fréquenter les sphères du pouvoir. Elle demandait le respect de la Constitution alors que les dirigeants du pays avaient pris l'habitude de s'asseoir dessus. Elle demandait que les partis n'aient plus de milices armées, que les chefferies régionales soient démantelées et que les "usines à fanatisme" que sont les écoles religieuses des talibans soient fermées. Finalement, elle voulait la réconciliation entre le patrimoine islamique du pays et les valeurs de modération, de démocratie et de progrès. Oui, il était suicidaire d'avoir un tel programme.

L'année 2007 s'est soldée par un cadavre d'exception. Pour 2008, le monde devra attacher sa ceinture. Elle s'ouvre sur la peur de voir le pouvoir pakistanais péricliter et le pays être entraîné dans un scénario à l'afghane ou à l'irakienne.
Ghassan Charbel
Al Hayat











28 déc. 2007
La démocratie exsangue
Dessin de Bertrams
OAS_AD('Left1');










28 déc. 2007
Benazir Bhutto entre dans l'Histoire
Dessin de Stavro
paru dans The Daily Star(Beyrouth)
OAS_AD('Left1');










28 déc. 2007
Désunion nationale
Dessin de Dave Brown
paru dans The Independent(Londres)
OAS_AD('Left1');










28 déc. 2007
La nuit tombe sur le Pakistan
Dessin de Haddad
paru dans Al Hayat(Londres)
OAS_AD('Left1');




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Ven 28 Déc - 19:46









PAKISTAN • La démocratie assassinée
Pour l'éditorialiste du quotidien de Lahore The Nation, ce n'est pas seulement l'ex-Première ministre Benazir Bhutto qui est morte, mais aussi l'espoir d'un retour rapide à la démocratie dans le pays.







Peu après l'explosion, le 27 décembre
AFP
L'annonce de l'assassinat de Benazir Bhutto a foudroyé le pays et l'a laissé profondément meurtri et choqué. Le destin cruel qui avait déjà durement malmené son illustre père et ses deux frères n'avait apparemment pas fini d'épancher sa colère et a de nouveau frappé la branche la plus populaire, après son père, de la famille Bhutto. Plus de vingt de ses partisans ont également péri dans cet attentat suicide. La dirigeante du Parti populaire du Pakistan (PPP) a été tuée par balle. Le meurtrier s'est ensuite fait exploser au moment où il essayait de s'enfuir.

Cette tragédie a eu lieu alors que le pays vivait une des phases les plus cruciales de son histoire. Le peuple était animé d'un regain de sentiment favorable à la démocratie, il souhaitait rejeter ce pouvoir despotique et récupérer le pouvoir politique afin de le rendre à ses dépositaires légitimes. Les Pakistanais espéraient, même s'ils ne se faisaient pas beaucoup d'illusions, que le scrutin du 8 janvier serait libre et juste, qu'il donnerait lieu à l'établissement d'un gouvernement représentant le peuple et permettrait d'effacer des mémoires les faits récents. Mais ce pays qui voyait en cette journée d'élections son jour de délivrance se demande désormais quelle sera la suite des événements.

Quelles que soient les forces du mal à l'origine de ce meurtre horrible, certains devront assumer leurs responsabilités. Et nul ne pourra nier que, dans leur folle poursuite pour éliminer un rival politique indomptable, ils n'ont pas vu la menace que leur action inconsidérée allait faire peser sur la cohésion du pays. Des émeutes et des incidents violents ont déjà eu lieu dans les grandes villes du pays. Et les condamnations de cet assassinat affluent de l'étranger, notamment de la part du président américain George Bush et du Premier ministre britannique Gordon Brown.

Le département d'Etat américain a condamné ce meurtre et déclaré qu'il constituait un grand pas en arrière dans le processus de réconciliation. L'Inde est en alerte maximale. Il s'agit d'une grave défaillance du dispositif de sécurité. L'appel au calme du président Musharraf en ces heures difficiles est bienvenu et il doit être pris en compte, mais l'heure est également pour lui à la réflexion. Comment cette mentalité extrémiste pernicieuse et dangereuse, qui n'était pas aussi prégnante dans les années 1990, a-t-elle progressé depuis qu'il a tendu la main aux Américains dans leur soi-disant guerre contre le terrorisme ? Il lui faudra répondre à cette question mais également prendre des mesures afin de faciliter la restauration d'une véritable démocratie.
Editorial
The Nation
OAS_AD('Left1');





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Ven 28 Déc - 19:47









PAKISTAN • L'avenir après Benazir
S'il ne veut pas que son pays sombre totalement dans le chaos, le président Musharraf doit maintenir les élections législatives prévues le 8 janvier et ouvrir une vraie enquête sur ce meurtre, écrit un chroniqueur dans The Indian Express.
Que Mme Bhutto soit victime d'un attentat n'a surpris personne : ce n'était pas la première fois. Ce qui est surprenant, c'est qu'on ait pu aussi facilement s'approcher d'elle et que l'homme ait eu largement le temps de lui tirer dessus, mais aussi d'activer sa ceinture d'explosifs (mais peut-être y avait-il deux hommes : l'auteur du crime, plus un kamikaze). Qui a pu faire cela ? Poser la question est facile, mais y répondre l'est malheureusement beaucoup moins. Qui avait de bonnes raisons de faire disparaître Mme Bhutto ?

Les coupables envisageables vont des éléments extrémistes – Al-Qaida et ses groupes partisans l'ont menacée de mort à plusieurs reprises – à ses rivaux en politique ou aux services de renseignements. N'importe qui pourrait être à l'origine de ce meurtre. Il y a encore au Pakistan un fort courant extrémiste et l'on trouve au cœur même de l'establishment des individus peu recommandables liés à des groupes extrémistes et à des partis politiques à droite du centre.

Il faut envisager les conséquences de l'assassinat de Benazir Bhutto en fonction de la ligne historique qui a toujours traversé la politique pakistanaise et où l'armée s'est toujours efforcée, ouvertement et indirectement, de marginaliser le Parti du peuple pakistanais (PPP), depuis l'époque même de sa création. (L'ancien directeur général de l'Inter-Services Intelligences – ISI, les services secrets –, le général de corps d'armée Hamid Gul, a d'ailleurs publiquement reconnu qu'en 1989 c'était pour faire échec au PPP qu'il avait créé l'Islami Jamhoori Ittehad [Alliance démocratique islamique, IDA, coalition de partis politiques pro-Zia et religieux menée par la Ligue musulmane].

A partir de là, quelle voie empruntera le Pakistan ? Telle est la question qui se pose désormais, et la réponse se trouve du côté de Musharraf. Il devra prendre une décision – et ne pas se tromper. Or la seule décision sensée est de ne pas reporter les élections législatives [prévues le 8 janvier]. Quiconque ferait cela trahirait deux objectifs : fomenter l'agitation à travers la violence ; et faire en sorte que le scrutin soit reporté sine die. Un report du vote ne pourra qu'accroître les risques de violence en signifiant aux militants du PPP, déjà frappés par un deuil douloureux, que l'assassinat crapuleux de Mme Bhutto était destiné à éliminer une menace politique et à écarter le pays de la démocratie.

En fait, la seule façon pour le président Musharraf de prouver sa sincérité, voire de se faire absoudre – et, avec lui, l'armée et ses alliés politiques – des nombreuses accusations qui ne manqueront pas de le viser très bientôt, est de poursuivre le processus électoral. Parler de réinstaurer l'état d'urgence reviendrait à jouer avec le feu. Les enquêtes sur cette tragédie exigent de la transparence, et non des mesures draconiennes limitant les droits fondamentaux, surtout parce que l'état d'urgence en soi ne peut avoir aucun impact sur l'efficacité des enquêtes visant à démasquer les coupables. De fait, imposer une telle mesure et reporter les élections n'aboutirait qu'au résultat inverse, à savoir convaincre les cadres du PPP et aussi la majorité des Pakistanais que Benazir Bhutto n'a été assassinée que pour permettre à l'ancien régime de se maintenir sans encombre.

La mort de Mme Bhutto est une mort dont l'ombre flottera pendant bien des années encore sur la politique pakistanaise. Elle porte également en elle une leçon pour ceux qui dirigent le Pakistan depuis si longtemps et se sont toujours refusés à établir un principe de succession. Si le Pakistan était un Etat stable, cette mort serait certes pleurée, mais personne ne verrait dans une pareille tragédie la ruine de l'Etat proprement dit.
Ejaz Haider
The Indian Express
OAS_AD('Left1');





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora blue
Animatrice de section
Animatrice de section
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11526
Age : 36
Localisation : Pas de Calais
Pays : France
Emploi : éducatrice
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Sam 29 Déc - 12:01

Depuis il y a des attentats , j'espère pour eux que ça ne va pas dégénérer en guerre civile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Sam 29 Déc - 12:33

avec une dictature au pouvoir, ça dégénèrera obligatoirement... le peuple pakistanais se rebiffe de cette dictature depuis des décennies, ils en paient le prix le plus cher mais ils continuent....
alors, pourvu qu'ils réussissent enfin à faire partir ces militaires au pouvoir :(oui):
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora blue
Animatrice de section
Animatrice de section
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11526
Age : 36
Localisation : Pas de Calais
Pays : France
Emploi : éducatrice
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Sam 29 Déc - 15:27

prochainement il doit y avoir des élections mais est ce que ça changera quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Sam 29 Déc - 15:34

m'étonnerait.... les militaires sont au pouvoir depuis la mort du père de Benazir Bhutto justement, soit au début des années 80... alors il faudrait que tout le peuple pakistanais se soulève ou boude les élections pour qu'il y ait réaction... à moins que les autorités étrangères fassent la même chose au Pakistan qu'en Irak : destituer le dictateur au pouvoir... ah, mais non, pardon... il n'y a pas de pétrole au Pakistan... juste du cachemire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora blue
Animatrice de section
Animatrice de section
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11526
Age : 36
Localisation : Pas de Calais
Pays : France
Emploi : éducatrice
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Sam 29 Déc - 15:38

oui et le Pakistan aurait les moyens militaires de se défendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Sam 29 Déc - 15:42

je pense oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora blue
Animatrice de section
Animatrice de section
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11526
Age : 36
Localisation : Pas de Calais
Pays : France
Emploi : éducatrice
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Sam 29 Déc - 19:49

Face à la controverse sur les circonstances de la mort de Benazir Bhutto,
le gouvernement pakistanais s'est dit prêt samedi à exhumer le corps de
l'opposante pour déterminer les causes exactes de sa mort. Islamabad a
tout de même reconnu que la mort de l'ex-Premier ministre est le
résultat d'un attentat suicide. (Voir la vidéo)

La porte-parole de Benazir Bhutto a affirmé samedi à l'AFP qu'elle avait été touchée par une balle à la tête. "J'ai
vu qu'elle avait une blessure par balle à l'arrière de la tête et une
autre, causée par la sortie de la balle, de l'autre côté de la tête
", a expliqué Sherry Rehman. "J'étais parmi les personnes qui ont donné le dernier bain à son corps", a assuré Sherry Rehman. "On
ne pouvait même pas laver son visage correctement parce que la blessure
à la tête suintait toujours, elle a perdu beaucoup de sang
", raconte encore la porte-parole.

Des images très floues

Selon la version du gouvernement pakistanais, aucune balle n'a touché Benazir Bhutto.
Vendredi, citant les médecins qui ont effectué l'autopsie, il a assuré
que l'ex-premier ministre avait été tuée par un choc à la tête après
avoir heurté le levier du toit ouvrant de sa voiture en tentant
d'éviter les balles de l'agresseur, qui a ensuite déclenché la bombe
qu'il portait sur lui. Par ailleurs, Baïtullah Mehsud, chef présumé
d'Al-Qaïda au Pakistan, a démenti samedi être à l'origine de
l'attentat, comme l'en avait accusé la veille le gouvernement

La porte-parole de Benazir Bhutto
a accusé le gouvernement de travestir la vérité sur la mort de la
dirigeante du principal parti d'opposition au président Pervez
Musharraf, à deux semaines des élections législatives et provinciales.
Les militants du parti de Bhutto, le Parti du Peuple Pakistanais (PPP)
accusent le pouvoir d'être responsable de sa mort, au mieux parce qu'il
a négligé la sécurité de leur leader, au pire parce que des officines
de renseignements auraient organisé l'assassinat. Benazir Bhutto
répétait à l'envi que le chef de l'Etat, qui venait d'être réélu pour
un second mandat par les assemblées sortantes, tenterait de manipuler
le scrutin pour se maintenir au pouvoir. Les militants du PPP
décideront dimanche s'ils participent ou s'ils boycottent le scrutin du
8 janvier. (Lire notre article)

Selon
plusieurs témoins du drame, et des images très floues diffusées par les
télévisions, le kamikaze, ou un complice, a d'abord ouvert le feu avec
un pistolet automatique en direction de Benazir Bhutto
qui saluait la foule à travers le toit ouvrant de sa voiture blindée,
avant de faire exploser la bombe qu'il portait sur lui, laquelle a
également tué 20 personnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Sam 29 Déc - 19:56

en espérant que l'exhumation du corps fasse avancer les choses... ce dont je doute....
c'est certainement des médecins du gouvernement qui vont faire l'autopsie ? donc il n'y aura rien qui donnera l'impression que c'était un attentat, je suppose ?
enfin, attendons de voir !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
**Blondie**
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4867
Age : 38
Localisation : Nice
Pays : France
Emploi : Responsable de secteur dans une association d\\\\\\\'aide aux personnes âgées
Commentaires : Je suis blonde et alors ???!
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Deux phoques échoués au Cap-Ferret   Dim 30 Déc - 16:56



Un bébé phoque a été retrouvé dimanche 23 décembre sur une plage du Cap-Ferret, près de Bordeaux.

Il a immédiatement été remis à l’eau. Un second phoque s’était également échoué
sur une plage proche. On l’a retrouvé peu de temps après. Il a ensuite
été pris en charge par des responsables du centre océanographique de La
Rochelle.

« Ce genre de découverte est rare dans la région ! » ont assuré les pompiers. Heureusement, les deux animaux sont sains et saufs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Lun 31 Déc - 0:07

ah ! leurs radars intégrés étaient déboussolés, les pauvres ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Mar 1 Jan - 12:03









PAKISTAN • Benazir Bhutto a désigné ses assassins
Des semaines avant sa mort, Benazir Bhutto adressait un courriel au ministre des Affaires étrangères britannique accusant trois hauts responsables proches du président Musharraf de vouloir l'assassiner. Le Mail on Sunday déplore que Londres n'en ait pas tenu compte.







Bénazir Bhutto, lors d'une conférence de presse à Lahore, 16 novembre 2007
AFP
Plusieurs semaines avant d'être assassinée, Benazir Bhutto, dans un courriel secret envoyé au ministre des Affaires Etrangères britannique David Milliband, affirmait que trois alliés de premier rang du général Pervez Musharraf, le président pakistanais, cherchaient à la tuer. Curieusement, l'un d'entre eux est un personnage clé des services de renseignements, officiellement chargé de la protection de Benazir Bhutto. Le deuxième est une personnalité importante de la vie politique pakistanaise, dont des proches auraient été prétendument exécutés par un groupe militant dirigé par le frère de Benazir Bhutto. Le troisième est un gouverneur bien connu, depuis toujours opposé à l'ancien Premier ministre.

D'après les explications qu'elle avait fournies à David Milliband, elle était convaincue que les trois hommes étaient décidés à l'assassiner à son retour au pays. Elle suppliait le ministre britannique de faire pression sur le gouvernement d'Islamabad afin d'empêcher ce meurtre. A la lueur de ces révélations, on ne peut que se demander si le Foreign Office a fait ce qu'il fallait pour protéger Benazir Bhutto.

Son retour avait été orchestré en étroite collaboration avec Londres et Washington, qui voyaient en elle le meilleur espoir de rétablir la démocratie au Pakistan tout en évitant que le pays ne tombe aux mains d'extrémistes musulmans. Le courriel qui identifie les trois assassins présumés surgit alors que, sur place, les factions politiques rivales continuent de contester les détails du déroulement de l'attentat.

Le gouvernement pakistanais affirme qu'elle a été tuée par Al-Qaida, mais le propre parti de Benazir Bhutto, le Parti du peuple pakistanais (PPP), rejette cette hypothèse, considérée comme un "tas de mensonges", et maintient que le régime du général Musharraf est impliqué.

Benazir Bhutto avait adressé son message prophétique à Milliband en septembre, peu après l'avoir rencontré pour discuter de son retour au Pakistan. Dans une lettre destinée au général Musharraf, elle avait nommé les trois mêmes individus. Le Mail on Sunday connaît leur identité mais a choisi de ne pas la rendre publique.

L'un est un membre éminent des renseignements, ancien officier de l'armée qui a travaillé avec le sinistre ISI, les services spéciaux pakistanais, qui entretient des liens étroits avec les talibans et a été impliqué dans le trafic de drogue et les assassinats politiques. Il aurait dirigé deux groupes terroristes islamistes et se serait un jour vanté, rapporte-on, d'être capable d'engager des tueurs à gages pour éliminer quiconque représenterait une menace pour le régime de Musharraf. Ayant échoué à devenir diplomate à l'étranger, le pays où il devait être affecté ayant refusé sa nomination du fait de ses activités passées, il aurait obtenu du général un autre poste dans les services de renseignements. Il aurait également été lié à Omar Sheikh, ancien élève d'une école britannique, accusé d'avoir enlevé le journaliste américain Daniel Pearl, égorgé puis décapité par des terroristes en 2002.

Le deuxième personnage cité par Benazir Bhutto est bien connu dans les cercles politiques pakistanais. Depuis des années, sa famille et celle de l'ancien Premier ministre se livrent une guerre sans merci. Un de ses proches aurait été assassiné par le groupe militant Al-Zulfikar, commandé par Murtaza, frère de Benazir Bhutto. L'organisation avait été créée pour venger la mort de Zulfikar Ali Bhutto, père de Benazir, pendu sur ordre du dictateur Zia ul-Haq.

Le troisième est un gouverneur de province qui a systématiquement dénoncé Benazir Bhutto, et risquait de disparaître de la scène politique si elle remportait les élections (jusqu'alors prévues le 8 janvier 2008). Quelques heures seulement avant sa mort, il lançait encore une attaque virulente à son encontre.

A en croire un haut responsable, "elle était consciente du risque qu'elle prenait quand elle a décidé de rentrer, mais elle avait également pris la précaution de communiquer au gouvernement britannique les noms de ceux qui, estimait-elle, représentaient le plus grand danger pour elle. Elle espérait que Milliband userait de son influence auprès du général Musharraf pour éliminer certaines personnes de postes d'où ils étaient en mesure de comploter contre elle. Elle avait transmis les mêmes noms au général Musharraf, mais elle savait qu'il était fort peu probable qu'une action, quelle qu'elle soit, soit entreprise. Les événements ont montré qu'elle avait raison de s'inquiéter. S'il s'avère que l'un ou l'autre des trois hommes cités était impliqué dans son assassinat, les répercussions seraient considérables."

Le Mail on Sunday a par ailleurs appris qu'à la suite d'une précédente tentative de meurtre en octobre, le Foreign Office avait invité Benazir Bhutto a cessé de lancer des accusations à la légère contre Musharraf, sous peine de courir un grave danger. Un porte-parole du ministère des Affaires Etrangères britannique ajoute : "Mme Bhutto a rencontré à plusieurs reprises le ministre et d'autres responsables. Elle a fait part de ses inquiétudes quant à certaines personnes, inquiétudes que nous avons alors transmises aux autorités pakistanaises, en leur demandant de mettre en place des mesures de sécurité plus strictes afin de la protéger."
Simon Walters
Mail on Sunday
OAS_AD('Left1');





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Mar 1 Jan - 12:04









KENYA • Un fiasco électoral qui doit servir de leçon
Si le scrutin s'est normalement déroulé le jeudi 27 décembre, le décompte des voix est une catastrophe, reconnaît The East African Standard. Le quotidien de Nairobi accuse la Commission électorale d'avoir failli, mais il en appelle à la responsabilité des dirigeants pour éviter le chaos.







Des habitants du plus grand bidonville de Nairobi, Kibera, protestaient contre le résultat des élections, 29 décembre 2007
AFP
Nul ne devrait soumettre les Kényans à une telle incertitude. Les tensions, le suspense, les frustrations que nous avons vécus ces trois derniers jours sont un véritable supplice. Espérons que plus jamais les Kényans ne devront mettre en doute l'intégrité de la Commission électorale du Kenya (ECK) dans son rôle de garante d'élections libres, justes et transparentes. L'ECK a annoncé de manière suspecte les résultats des législatives de jeudi, et il importe avant tout que nous en tirions les leçons. Sans quoi les Kényans ne pourront plus se fier ni à la commission ni au processus électoral.

Dès dimanche soir, nos concitoyens savaient qui étaient leurs députés et leurs maires, mais ils ne connaissaient pas le nom de leur prochain président. Comme nous l'avons fait valoir dans ces colonnes hier, c'est à l'ECK que revient la responsabilité des tensions qui sont apparues dans le pays juste après la fin du décompte des voix. Nous soulignions également que le Parti de l'unité nationale (PNU, parti du président Mwai Kibaki) et le Mouvement démocratique orange (ODM, principal parti d'opposition, dirigé par Raila Odinga) avaient accru les tensions en diffusant leur propre liste de résultats à la présidentielle.

Ces annonces successives ont eu lieu au Centre de conférences Kenyatta de Nairobi, tandis que des violences éclataient à Kisumu, Kakamega, Eldoret, Mombasa [port] et aussi en plusieurs endroits de la capitale. Tout cela à cause du retard dans l'annonce du résultat de l'élection présidentielle. Cependant, maintenant que l'ECK a annoncé l'élection de Kibaki à la présidence, nous devons aller de l'avant en restant soudés. Notre pays a tout à gagner à rester uni, et tout à perdre s'il se déchire à propos du résultat de la présidentielle de jeudi 27 décembre.

Maintenant que l'ECK a déclaré gagnant le candidat sortant, même si cette annonce a suscité bien des aigreurs, nous devons préparer l'avenir. Nous tenons à souligner ici qu'il appartient désormais au nouveau président de panser lui-même les plaies qu'a laissées cette campagne particulièrement dure et disputée. Il faut non seulement que le gagnant s'affirme comme tel, mais aussi qu'il soit magnanime dans la victoire. Nous l'invitons vivement à tendre la main à ses adversaires pour qu'ils construisent avec lui l'avenir de la nation. Ainsi il montrera clairement qu'il est le président de tous les Kényans.

Le vainqueur ne doit pas accabler ses opposants et leurs partisans, que ce soit en se rengorgeant de l'avoir emporté ou en reprenant la rhétorique de la campagne, ce qui reviendrait à retourner le couteau dans la plaie. Nous attendons aussi du vainqueur qu'il pense à l'ensemble du pays quand il formera le gouvernement. Son équipe devra être aussi rassembleuse que possible, ceux qui n'ont pas voté pour lui ne devront pas se sentir pénalisés, exclus.

Les perdants – notamment Raila Odinga, de l'ODM, arrivé en deuxième position – se sentent floués et pointent des doigts accusateurs vers l'ECK. Mais, en dépit de leur déception et de leur angoisse, ils doivent faire passer le pays avant tout, quoi qu'ils fassent. Ils peuvent décider de porter l'affaire devant les tribunaux et prier pour un règlement rapide du litige, après quoi ils devront accepter les résultats, même s'ils les trouvaient encore contestables.

L'autre possibilité consisterait à ne pas accepter les résultats, à ne même pas les contester devant les tribunaux et à former une formidable opposition qui, pendant les cinq prochaines années, ne laisserait aucun répit au gouvernement et l'obligerait à rendre des comptes. Mais, pour l'heure, le Kenya doit passer avant tout, que ce soit dans le camp des gagnants ou dans celui des perdants. Même si ces législatives le disputent en notoriété et en infamie aux élections truquées de 1988, et même si des millions de Kényans se sentent grugés, les protagonistes ne doivent pas mettre le feu au pays.
Editorial
The East African Standard
OAS_AD('Left1');





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Mar 1 Jan - 12:05












Et bonne année 2008, malgré tout ! (6 dessins)
31 déc. 2007
En 2008, ne perdez pas courage
Dessin de Dario Castillejos
Cagle cartoons.com
OAS_AD('Left1');
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora blue
Animatrice de section
Animatrice de section
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11526
Age : 36
Localisation : Pas de Calais
Pays : France
Emploi : éducatrice
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Mar 1 Jan - 14:55

Je préfére est de loin ,la dernière image que tu as mis :(bebe):
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Mer 9 Jan - 12:37




PÚBLICO
Lisbonne renonce à son référendum sur la Constitution européenne
"Merkel, Sarkozy et Brown forcent José Sócrates à ratifier le traité européen", titre le journal lisboète. Le Premier ministre portugais a finalement décidé de soumettre le nouveau Traité constitutionnel à une ratification parlementaire. En 2005, le Parti socialiste avait pourtant promis d'organiser un référendum. Pour les autres pays de l'Union, le risque était trop grand de voir le texte, remanié sous la présidence portugaise de l'UE et rebaptisé "traité de Lisbonne", capoter à nouveau.



DAILY NATION
Kibaki forme un gouvernement d'"ouverture"
Face à la crise que traverse le Kenya depuis la réélection contestée, le 27 décembre, du président Mwai Kibaki, ce dernier a annoncé la formation partielle d'un gouvernement de "large ouverture". Le 8 janvier, dix-sept ministres ont été nommés. L'opposant Kalonzo Musyoka, qui avait terminé troisième du scrutin, devient vice-président. Le leader de l'opposition Raila Odinga, lui, ne désarme pas. Il qualifie ces nominations de "farce" et demande une médiation internationale.



LA VANGUARDIA
Nicolas Sarkozy donne le cap pour 2008
"Le 8 janvier, le président Sarkozy a fait étalage de ses dons pour la comédie alors qu'il répondait, à l'Elysée, aux questions de centaines de journalistes." Le journal barcelonais reproduit en une les mimiques du président français lors de sa conférence de presse de deux heures. "Depuis de Gaulle on n'avait jamais vu ça, commente le directeur du quotidien. Sarkozy a réussi à obtenir quelque chose de quasi unique. Il concentre tout le pouvoir, et personne ne parvient à lui faire de l'ombre."



THE ISLAND
Un ministre sri-lankais est tué dans un attentat
D. M. Dassanayake, le ministre de la Construction sri-lankais, est mort le 8 janvier dans un attentat. Une mine a explosé au passage de son véhicule, à une vingtaine de kilomètres de la capitale, Colombo. Douze personnes ont été blessées. La police accuse les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) d'être à l'origine de cette attaque. Le 2 janvier, Colombo a officiellement rompu le cessez-le-feu conclu en 2002 avec les LTTE, qui n'avait de toute façon plus grande réalité sur le terrain.



LE SOIR
Guy Verhofstadt "secoue le cocotier belge"
Le Premier ministre belge par intérim, Guy Verhofstadt, a présenté le 8 janvier ses solutions pour sortir le pays de la crise institutionnelle qu'il traverse. "L'homme est culotté !" s'exclame le quotidien bruxellois. Il lui reconnaît le courage d'oser le compromis, après des mois de batailles larvées entre Flamands et Wallons, où chacun a campé sur ses positions. Verhofstadt préconise "des régions fortes dans un Etat fédéral fort", à mi-chemin entre les revendications flamandes et francophones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Lun 21 Jan - 14:27




AL-QUDS
La bande de Gaza est plongée dans le noir
Dans la soirée du dimanche 20 janvier, la bande de Gaza était plongée dans le noir. La principale centrale électrique, qui fournit 30 % de l'électricité de ce territoire, avait complètement arrêté ses activités en raison de la pénurie de fioul provoquée par le bouclage total imposé par Israël depuis le jeudi 17 janvier. Une crise humanitaire est à craindre dans ce territoire désormais privé de tout approvisionnement et où vivent 1,5 million d'habitants.



DAILY NATION
La violence politique continue à tuer au Kenya
Alors que le gouvernement et l'opposition n'arrivent pas à se mettre d'accord pour trouver une solution pacifique à la crise politique qui secoue le Kenya depuis les élections contestées du 27 décembre 2007, le bilan des morts s'alourdit. Depuis la proclamation des résultats, on a dénombré plus de 700 victimes dans différentes villes du pays, dont 10 pour la seule journée du 20 janvier. Des bidonvilles de Nairobi ont en outre été brûlés ou saccagés lors d'affrontements avec la police.



EL TIEMPO
L'Eglise catholique au secours d'Ingrid ?
Pour le président Uribe, attendu le 21 janvier à Paris, pas question que le président vénézuélien Hugo Chávez intervienne de nouveau dans le processus de libération d'Ingrid Betancourt. Cette décision survient quelques heures après que Chávez a traité le président colombien de "pion des Etats-Unis". Ce seront donc l'Eglise catholique, la France, l'Espagne et la Suisse qui seront sollicités pour servir d'intermédiaire avec les FARC. Les familles des otages ont approuvé ce plan, mais du bout des lèvres.



EL WATAN
Les lycéens algériens descendent massivement dans la rue
Les lycéens font pression sur un ministère de l'Education qui n'arrive pas à convaincre, note le quotidien d'Alger. La protestation étudiante, qui en est à sa deuxième semaine, s'étend à tout le pays. Le 20 janvier, elle a atteint son point culminant à Alger. De nouvelles manifestations sont prévues tous les jours jusqu'au jeudi 25 janvier, où une assemblée générale aura lieu. Entre autres revendications, les lycéens demandent l'allégement des programmes du bac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Je squatte!
Je squatte!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 41
Localisation : Aveyron, Midi-Pyrénées
Pays : France
Emploi : Au Gré Du Vent....
Commentaires : Obligatoire, obligatoire.... Bien joli, tout ça... Mais pour dire quoi ?! Qu'on est insupportable, passionnée, et "avec un sacré carafon" ?! Hein ?! Quoi dire ?!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   Mer 23 Jan - 12:21




THE WASHINGTON POST
La FED baisse ses taux d'intérêt pour enrayer la panique
Le 22 janvier, la Réserve fédérale américaine (FED) a réduit dans l'urgence le taux cible des fonds fédéraux : diminué de trois quarts de point, soit la plus forte baisse depuis 24 ans, il s'établit désormais à 3,5 %. "Cette mesure audacieuse visait à empêcher que les fortes baisses sur les places boursières mondiales ne se transforment en panique générale", explique le quotidien de Washington. A court terme, cela fonctionne. "Wall Street rebondit, les marchés étrangers repartent à la hausse", poursuit le journal. La presse étrangère s'en fait l'écho. "La FED envoie de l'oxygène à la Bourse de Bombay", titre par exemple l'Hindustan Times.



HA'ARETZ
Des dizaines de milliers de Palestiniens pénètrent en Egypte
Le 23 janvier, 17 bombes posées par "des hommes masqués" ont détruit les deux tiers de la clôture séparant Gaza du territoire égyptien. Des dizaines de milliers de Palestiniens ont alors gagné l'Egypte, relate le journal israélien. "Ils se sont rués pour acheter des produits qui manquent à Gaza" à cause du blocus imposé par Israël. "Les policiers du Hamas et les gardes-frontières égyptiens n'ont pris aucune initiative, alors que des Palestiniens commencent à revenir avec des sacs pleins de nourriture, de cigarettes et de bouteilles d'essence."



LA REPUBBLICA
Romano Prodi joue son va-tout au Parlement
Après le départ de la coalition gouvernementale du ministre de la Justice, Clemente Mastella, la majorité italienne ne tient plus qu'à un fil. C'est pourquoi le Premier ministre Romano Prodi va soumettre son gouvernement à un vote de confiance au Parlement, ce 23 janvier. Si une majorité de voix lui semble acquise à la Chambre, le vote du Sénat, prévu le 24 janvier, risque de lui être fatal. Silvio Berlusconi a demandé à Prodi de partir, agitant la menace de manifestations massives de la population.



LA LIBRE BELGIQUE
Bruxelles livre son plan contre le réchauffement climatique
Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, doit dévoiler son plan de lutte contre le réchauffement climatique, ce 23 janvier devant le Parlement européen. Il annonce une "révolution industrielle" pour l'UE, qui s'est engagée à diminuer ses émissions de CO2 de 14 % d'ici à 2020. Le journal belge relate le "lobbying intense" dont les commissaires ont été l'objet. "Les résistances restent fortes", chaque pays craignant pour son industrie ou ses activités.



I KATHIMERINI
Le Premier ministre grec effectue une visite historique à Ankara
Costas Caramanlis est attendu ce 23 janvier à Ankara. C'est la première fois "en près de 50 ans" qu'un Premier ministre grec se rend en Turquie, écrit le journal athénien (version anglophone). Caramanlis a déclaré "vouloir tendre une main amicale à la Turquie", alors que les relations entre les deux pays connaissent un regain de tensions. Chacun accuse l'autre de violer ses eaux territoriales en mer Egée. Caramanlis doit rencontrer Erdogan et Gül, respectivement Premier ministre et président de Turquie.



LA JORNADA
Un baron de la drogue a été arrêté au Mexique
Il s'appelle Alfredo Beltrán Leyva, mais les Mexicains le connaissaient surtout sous son nom de guerre : El Mochomo. Le 21 janvier, il a été arrêté par un commando d'élite de l'armée mexicaine à Culiacán, la capitale de l'Etat de Sinaloa, sur la côte Pacifique. El Mochomo n'est autre que le bras droit d'El Chapo, leader d'un des cartels de la drogue les plus actifs d'Amérique latine. Cette arrestation spectaculaire a été suivie, le 22, par une vingtaine d'autres dans la région de Mexico.



THE MONITOR
Tony Blair devient conseiller spécial du président du Rwanda
Le Rwanda a confirmé, le 22 janvier, que Tony Blair avait accepté de devenir le conseiller spécial du président Kagame. L'ex-Premier ministre britannique est attendu à Kigali en février, précise le quotidien ougandais. Tony Blair, qui ne sera pas payé, a déjà envoyé sur place les experts en affaires africaines qui le conseillaient lorsqu'il était à Downing Street. Depuis qu'il a quitté le gouvernement, Blair aurait souvent dit qu'il regrettait d'avoir négligé le Rwanda, ajoute le journal.



O GLOBO
La mortalité infantile baisse au Brésil
En près de vingt ans, la mortalité infantile a été divisée par deux au Brésil, selon le rapport 2008 de l'UNICEF. Elle est passée de près de 60 décès d'enfants de moins de 5 ans pour 1 000 en 1990 à moins de 30 pour 1 000 en 2006. Ce succès ne doit pas masquer le fait que 74 000 enfants continuent de mourir chaque année de maladies soignables ou de malnutrition, et que le Brésil figure toujours sur la liste des 60 pays où la proportion d'enfants qui meurent en bas âge est la plus élevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités en tous genres....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités en tous genres....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» VITRINE DES HEROS en tous genres
» Délires en tous genres
» PRESSE ET MAGAZINES EN TOUS GENRES
» [AIDE] Problème pour lire tous les titres sur playlist Grooveshark
» Poneys en tous genres .. ( OMD EM-5)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
baguetteville :: La buvette :: Actualités-
Sauter vers: