AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De la prison pour Marion Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elora blue
Animatrice de section
Animatrice de section
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11526
Age : 36
Localisation : Pas de Calais
Pays : France
Emploi : éducatrice
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: De la prison pour Marion Jones   Ven 11 Jan - 22:09


Athlétisme

Prison ferme pour Jones








Plus d'infosJones définitivement hors Jeux
Jones rend ses médailles


L'ancienne
sprinteuse américaine Marion Jones, qui a perdu ses cinq médailles
olympiques après avoir reconnu s'être dopée, a été condamnée à six mois
de prison ferme par la justice de son pays, vendredi.
L'ex-sprinteuse
américaine Marion Jones, déchue pour s'être dopée notamment lors des JO
2000 de Sydney, a été condamnée vendredi par la justice américaine à
six mois de prison pour avoir menti aux enquêteurs fédéraux. En
octobre, l'ex-championne, aujourd'hui âgée de 32 ans, avait reconnu
s'être dopée, après des années de déni. Ces aveux lui avaient valu de
perdre ses cinq médailles, dont trois en or, remportées en Australie et
d'être rayée des annales olympiques.Le ministère public avait
indiqué jeudi qu'il se satisferait d'une peine de six mois de prison.
Le juge de l'affaire, non lié par ce réquisitoire, avait pour sa part
fait savoir qu'il pourrait condamner l'athlète à une double peine.
Jones était jugée pour avoir menti aux enquêteurs fédéraux dans le
cadre de l'affaire Balco, du nom du laboratoire californien qui a
fourni des produits dopants à nombre d'athlètes, et au sujet de
l'affaire de fraudes bancaires impliquant notamment son ancien mari et
ancien sprinteur, Tim Montgomery."Une grande honte""Les
faits ici sont sérieux. Ils impliquent tous des mensonges réitérés à
trois ans d'écart, a justifié le juge. (Elle) n'a pas commis une seule
faute... mais une série de fautes dans le but de tromper la loi."
"Personne n'est au-dessus de l'obligation de dire la vérité. Et je
reconnais qu'il s'agit d'un jour triste pour vous et votre famille"
,
a-t-il ajouté en s'adressant à l'athlète. Le 5 octobre, la sprinteuse,
déférée devant un tribunal de New York, avait reconnu s'être dopée à la
THG (stéroïde de synthèse fabriqué par le laboratoire Balco) entre
septembre 2000, date des Jeux de Sydney, et juillet 2001."C'est
avec une grande honte que (...) je vous dis que j'ai trahi votre
confiance. Je quitte l'athlétisme que j'ai adoré profondément
",
avait-elle alors affirmé, en pleurs. Dans la foulée, elle avait annoncé
sa retraite et remis les cinq médailles de Sydney au Comité olympique
américain, avant que la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF)
n'annule tous ses résultats postérieurs à septembre 2000 et que le
Comité international olympique (CIO) ne la destitue officiellement des
titres remportés à Sydney, sans pour autant redistribuer ses médailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
De la prison pour Marion Jones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Le monde est une prison où il n'y a ni espoir, ni saveur, ni odeur. Une prison pour ton esprit." | Naya K. Thompson
» Bicross. La médaille de bronze pour Marion Josserand
» Quels acteurs/actrices pour Jane Eyre ,
» Une pipe que pour Davy Jones
» Dettes impayées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
baguetteville :: Horizons - culturels, artistiques et planétaires :: Sport-
Sauter vers: